Drônes vs. 2020

Série de peintures acrylique sur toiles.



Drône vs eagle, 2020
33x24 cm, peinture acrylique sur toile.

A Mont-de-Marsant,  en 2018, un aigle royale dréssé par l'armée française, pour attaquer les drône contre-venant sur des zones sécurisées. Ce même aigle à malheuresement prit le sac à dos d'une petite fille pour un drône  et lui à lacéré le dras.  ce fait d'hivers sonne la fin des expériences de l'armée autour des aigle combattant de drônes.

Le drône, technologie qui est une extension de nos regards, de nos cercles de "confort", on pourrait aller jusqu’à dire excroissance de nos corps. Ces objets sont des jouets pour certains tandis qu’ils sont des armes pour d’autres. Mais qu’en faisons-nous réellement? Qu’est-ce que cela provoque comme fantasme de les voir voler dans le ciel? à la fois gracieux et terribles.
Cette série de peintures a vue le jour, durant le confinement, et vient à perdurer dans le temps.

Quand nous sommes enfermés, comment s’étendre vers l’extérieur? Comment perçevons-nous un drône qui siffle sur nos têtes? Mon envie était de collectionner les événements et autres faits divers qui mettent en scène ces morceaux de technologie de manière tragi-comique, afin de souligner le décalage qu’il y a entre les fictions proches de notre temps et la réelle utilité que nous avons de ces objets dans nos quotidiens.



Drône vs trash bag, 2020

38x65 cm, peinture acrylique sur toile.


Drône vs white house, 2020

33 x 24 cm, peinture acrylique sur toile.


Drône vs drugs, 2020

33 x 24 cm, peinture acrylique sur toile.


Drône vs dog, 2020

24 x 33 cm, peinture acrylique sur toile.
Mark