Instagram





Le futur composé au passé, 2017
Table tournante motorisée, maquettes, carton, bois, polystirène, métal.





Ces maquettes reprennent certaines des architectures dites futuristes des années 1960-70. Chacune reprend une architecture précise et s’en détache partiellement. On voit le dôme géodésique de Buck Minsterfuller, les architectures modulables de Zvi Hecker utilisées pour coloniser une partie de la Palestine après la guerre des 6 jours, ou encore l’architecture Futuro de Matti Surronen. Toutes sont conçues avec des matériaux pauvres qui les rapprochent plus du bidonville. Mon but dans ce projet étant de confronter ces architectures qui se présentaient comme le futur, qui au final ne l’ont pas été. Par ce projet je représente ce futur délaissé qui prend une esthétique pauvre, comme à l’abandon. Ici ces maquettes sont posées sur une table tournante qui fait effet de présentoir que l’on peut retrouver dans les agences immobilières ce qui leur donnent un statut particulier entre celui de futures créations et celui de transmetteurs de ce qui est en désuétude.
Mark