Instagram






Masques architecturaux et légende urbaine, 2016

masques bois, plâtre, texte sonore durée: 3 min 07.



   
Inspiré par le travail artistique et architectural de Jean- Pascal Flavien et surtout de l’oeuvre Dancers sleeping into the building basée sur les formes de transmission et de sensible face à l’habitat. Ces deux masques en matières différentes, l’un étant une façade et l’autre l’intime intérieur, sont des représentations d’architectures anthropomorphiques, reprenant certaines formes de masques africains, accentuant l’intérêt de rituel qui transpire de l’oeuvre de Jean-Pascal Flavien. Ces masques sont les réceptacles d’une fiction basée sur l’idée de conte ou de légende urbaine. Cette fiction nous raconte une sorte de médiation autour d’une architecture anthropomorphique. C’était une manière de transmettre, de raconter l’oeuvre au travers d’un filtre fictif. Ce texte est co-réalisé avec une étudiante du conservatoire de théâtre de Bordeaux. Le travail a donné naissance à un questionnement sur la perception que l’on se fait d’une fiction mais aussi sur la perception auditive et l’importance de l’intonation dans le récit.

Mark